En allemand

Vous trouvez ici les résumés des articles publiés dans le manuel en ligne traitant les concepts qui sont gagnés de manière inductive de l’analyse des divers cultures linguistiques. Ces concepts incluent des sujet de Sprachkritik comme par exemple „La codification de la langue et la Sprachkritik“, „La standardisation et la Sprachkritik“ ou encore „Le purisme linguistique et la Sprachkritik“.

A travers l’onglet „La Sprachkritik européenne“, vous accédez aux articles comparatifs qui ont comme sujet la réflexion dans une perspective de comparaison linguistique et culturelle (en allemand, en anglais, en français, en italien et en croate).


Nouvel article:

Purisme linguistique et Sprachkritik en allemand

Abstract. Le purisme linguistique est une forme de Sprachkritik qui vise à ‘épurer’ une langue. En premier lieu, on entend, sous le terme de purification, le rejet d’influences étrangères à la langue, surtout dans le domaine du lexique, ainsi que l’élaboration d’un standard et le développement d’une langue littéraire ou nationale. Le purisme linguistique peut être exercé de manière individuelle ou institutionnelle. Les premières tentatives de purification remontent aux sociétés linguistiques du 17e siècle. D’un point de vue diachronique, le purisme a mis l’accent sur les divers aspects de la langue et sur l’usage de celle-ci. Tous les efforts du purisme ont en général un but social : celui de renforcer le sentiment national. Malgré le vœu de rester dans un cadre institutionnel et contrairement à d’autres langues, le purisme n’est pour l’allemand pas une forme de politique linguistique, donc n’est pas réglé ou géré par l’État.

Lire et télécharger ici l’article complet, avec la possibilité de le citer.

Lire “Purisme linguistique et Sprachkritik dans une perspective européenne”


Standardisation et Sprachkritik en allemand

Abstract. La standardisation est surtout analysée dans le domaine de l’histoire de la langue ou dans la sociolinguistique. Jusqu’à maintenant, la Sprachkritik au sein de la philologie allemande ne s’est pas intéressée au rôle de la standardisation. Néanmoins, on peut constater que les aspects de standardisation servent à expliquer les questions de Sprachkritik ou de critère d’évaluation dans la Sprachkritik au sein de la philologie allemande. Dans cet article, les formes de réflexion linguistique et de Sprachkritik sont présentées comme des éléments de régulation qui, pour à leur tour, orientent l’oralité et l’écrit vers des standards. D’une part, des instances sont désignées (p. ex. l’église, la noblesse, la bourgeoisie, les savants, les sociétés linguistiques, des écrits ou des principes rhétorico-stylistique) qui servent d’orientation lors du processus de standardisation. D’autre part les domaines sont nommés (p. ex. le lexique, la syntaxe) qui sont censés être standardisés. A côté de la perspective historique, l’article offre un regard sur les questions actuelles de standardisation qui sont en rapport avec la Sprachkritik.

Lire et télécharger ici l’article complet, avec la possibilité de le citer.

Lire “Standardisation et Sprachkritik dans une perspective européenne”


Normalisation de la langue et critique de la langue (Sprachnormenkritik) en allemand

Abstract. Les normes linguistiques et les processus de normalisation de la langue ont un rapport immédiat avec la réflexion sur la langue et avec la Sprachkritik.1 Soit les normes linguistiques et les processus de normalisation de la langue sont décrits linguistiquement, soit ils sont évalués linguistiquement ou dans une perspective profane. Dans la Sprachkritik des années 1980, qui se fonde sur la linguistique, c’est avec le paradigme de la critique des normes linguistiques (Sprachnormenkritik) que le processus de normalisation de la langue est observé et décrit. Cependant, les normes linguistiques et les processus de normalisation de la langue font l’objet de réflexion et de critique dans une perspective de l’histoire de la langue au sein de cercles intellectuels depuis beaucoup plus longtemps. De même, et dans une perspective contemporaine, il est possible de discerner dans le domaine de la linguistique profane des tendances d’influencer à travers la Sprachkritik les normes linguistiques et les processus de normalisation de la langue. Depuis les années 2000, des linguistes tentent à leur tour d’arriver, dans un premier temps, à l’objectif de décrire les normes et la normalisation linguistique et, dans un deuxième temps, de les évaluer en se conformant aux critères linguistiques. Dans cet article, nous défendons une notion de critique des normes linguistiques, qui se situe dans un espace continu entre des considérations linguistiques qui pèsent le pour et le contre des possibilités d’expression jusqu’à celles qui prennent clairement position. Cette notion inclue la perspective linguistique et scientifique et profane. Voici pourquoi nous entendons ici par critique des normes linguistiques une réflexion des normes linguistiques et des processus de normalisation de la langue qui sont dotées de critères formulés de façon explicite (plutôt descriptifs ou plutôt évaluatifs) ou pratiqués de façon implicite.

1 La Sprachkritik et sa fonction de critique sociale, comparée à l’échelle européenne.

Lire et télécharger ici l’article complet, avec la possibilité de le citer.

Lire “Normalisation de la langue et critique de la langue dans une perspective européenne”