L’Ecole doctorale

L’Ecole doctorale « La Sprachkritik et sa fonction de critique sociale, comparée à l’échelle européenne ».

L’Ecole doctorale «La Sprachkritik et sa fonction de critique sociale, comparée à l’échelle européenne» est partie intégrale du groupe de projet ESO. Il est financé par la Bourse doctorale du Land de Bade-Wurtemberg (Landesgraduiertenförderung Baden-Württemberg) et l’Académie doctorale de l’Université de Heidelberg (Graduiertenakademie der Universität Heidelberg). Depuis janvier 2013 cinq doctorants ont entamé leurs projets de dissertations sur des sujets de Sprachkritik en philologie allemande, italienne, anglaise, française et espagnole. Dans toutes les dissertations, c’est la perspective socio-politique qui domine; la réflexion linguistique normative est focalisée en tant qu’indice pour la façon spécifique de penser et de la spécificité culturelle de chaque communauté linguistique européenne. Il s’agit, d’une part, de Sprachkritik concernant l’établissement et l’implémentation de normes linguistiques, d’autre part de Sprachkritik dans le cadre de la construction linguistique et de constitution d’authenticité ainsi que dans le cadre d’identités nationales spécifiques.

A côté des titulaires de bourses, d’autres membres de l’école doctorale soutiennent le travail du groupe de recherche. Les dissertations de cette dernière nouvelle génération de chercheurs représentent également une certaine approche à la thématique de recherche de la Sprachkritik.

Les titulaires de bourse ainsi que les autres membres de l’école doctorale sont étroitement impliqués dans les processus de réflexion, de planification et de publication du groupe de projet et ils bénéficient en même temps d’un accompagnement intensif de la part des professeurs. Les séances en conférence élargie servent régulièrement de plateforme pour les présentations et les discussions des dissertations. Mais les titulaires de bourse et les autres membres de l’école doctorale se retrouvent également de manière informelle pour échanger des points de vue sur des débats actuels au sujet de Sprachkritik, le plus souvent menés publiquement. A cet effet, et afin de communiquer avec des personnes intéressées, mais aussi pour des plus petites publications, le site met à disposition un blog. Les réflexions du groupe de doctorants face au débat sur les standards politiquement correctes des livres pour enfants, par exemple, ont été publiées sous le titre de « Roi des nègres ou Roi des mers du Sud? Une prise de position linguistique et en matière de Sprachkritik ».dans la revue pour la Sprachkritik et la culture linguistique « Aptum (2014, Revue No 1) ».

Le groupe ESO accorde une grande importance aux principaux centres d’intérêt et aux objectifs des titulaires de bourses lorsqu’il s’agit d’organiser des évènements ou d’acquérir des partenaires de coopération nationaux et internationaux. A l’occasion de l’inauguration de l’école doctorale en janvier 2013 Deborah Cameron de l’Université d’Oxford a tenu un discours sur la « Verbal Hygiene after 9/11: English, Language and Britishness ».et a présenté son concept de Sprachkritik pour la langue anglaise. En mai 2014, ce sont en particulier l’orientation européenne du projet et l’application de la Sprachkritik sur d’autres langues qui ont été vivement discutées avec des experts nationaux et internationaux lors d’un atelier à Heidelberg. Non seulement les considérations du groupe entier d’ESO étaient au centre de l’intérêt, mais tout particulièrement les projets des titulaires de bourse, qui sont orientés sur quelque domaines spécifiques. Dans le cadre d’un cycle de conférences au semestre d’été 2014 au sujet de « langue et identité», ESO a invité des partenaires nationaux et internationaux de coopération à faire des interventions sous la forme de conférences. L’école doctorale a profité de la visite de ces experts pour présenter les différents travaux et effectuer un échange au sujet des objectifs du groupe entier, dans le cadre d’un entretien préliminaire.


Les titulaires de bourses de l’Ecole docotrale se présentent: